Quantcast

Recettes qui gaitent le midi et séduisent pendant les nuits ; transmises de génération en génération, elles résultent une expèrience …irrésistible.

La Quebrada de Humahuaca est refuge de traditions, aussi, à l’heure du repas. Saveurs avec essence millénaire qui parle de l’héritage de la tradition culinaire andine-incaïque. Des plats et des repas avec une personnalité importante qui font partie de la culture des peuples originaires et qui ont été transmis de génération en génération. Aujourd’hui, ils arrivent aux tables de petits bars, des pittoresques salles à manger, et de l’élégant resto gourmet en leurs présentations traditionnelles et aussi combinés avec de nouveaux éléments de la cuisine moderne.

Locros, tamales et humitas (ragoût au maïs, pâté de viande et de farine de maïs et mets américain à base de farine de maïs) font partie de vielles recettes culinaires. Quelque chose qui pique et avec une personnalité importante, à base de maïs, piments, pomme de terre andine, viande séchée au soleil (charqui), la cuisine de la Quebrada stimule los sens du voyageur et l’accompagne tous les kilomètres : à toutes les localités on l’invite avec des pains et des confitures de la maison ; des fromages et que petis fromages produits avec des techniques artisanales ; chevreaux rôtis et, bien sûr, des empanadas. S’il s’agit des viandes, celle qui est choisie c’est la viande de lame. Il faut remarquer aussi les humitas, les tamales et les fromages de chevrette. Entre les boisons topiques, il faut remarquer le thé de Feuillet de coca, utilisée –et recommandé- pour éviter el mal de la hauteur, à titre de curiosité, la chicha (une boisson alcoolique produite à base de farine du maïs et de l’eau qui fermente dans des casseroles de boue). Comme sur tout le territoire de l’Argentine à la Quebrada d’Humahuaca ne manque pas le bon vin : les nouvelles entreprises vitivinicoles sont en vogue actuellement, entêté par l’exclusive production d’une cave pionnière de la localité de Maimará. À l‘heure des desserts, la miel de canne, les empanadillas de cayote, (confiture autochtone), les gaznates (masse remplie avec de la confiture du lait), les noix confitées et les alfajores de quinoa (petits gateaux de quinoa) sont irrésistibles. Et, un souvenir que le voyageur trouvera disponible dans les magasins régionaux, sur les marchés et les foires des villages et, même dans les postes improvisés à côté des chemins.

Les plats de la Quebrada exigent de la patience pour pouvoir être découverts, et jouis. Ici, la mère terre invite à s’unir à elle savourant des délices autochtones à textures intenses : un banquet régional pleine de couleurs.

Share Share Share Share

Plus à voir